…Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps ». Boris Vian

Bravo, mille bravos pour avoir :

– obtenu successivement et avec brio le brevet de pilote ULM, la qualification radio et l’emport passager,

– une personnalité éminemment sympathique qui vous a notamment permis, alors que vous n’étiez qu’un élève pilote sans expérience aéronautique, de ravir le poste de Président de l’APNC, l’un des clubs les plus importants de France par le nombre de ses adhérents,

– une connaissance exhaustive et une lecture pointilleuse du règlement intérieur pour éviter les écueils d’une réglementation complexe,

– une intégrité scrupuleuse qui vous interdit d’être vous-même en infraction avec les lois et règlements que vous défendez avec véhémence,

Bien entendu tout cela a une contre-partie. C’est chronophage de cumuler les responsabilités de jeune Président, jeune pilote, jeune marié et … jeune co-propriétaire d’un ULM.

Une rumeur, dont vous seriez à l’origine, voudrait que vous souhaitiez démissionner de votre poste pour vous libérer du temps, de l’énergie et de la chape de plomb d’un contrat moral bien pesant.

Nous comprendrions bien évidemment cette envie de retrouver de la liberté… Nous n’en sommes pas là ! Les adhérents se sentiraient floués pour employer une expression que vous affectionnez. Alors vous resterez Président et enfilerez, à nouveau, votre habit de preux chevalier du ciel, incorruptible,

Dès que l’on monte au ciel on est presque déjà un Saint n’est-ce pas ?